Créer un magazine

Madmagz, une plateforme qui permet de créer des magazines

Cet outil en ligne nous a été conseillé par la journaliste et formatrice médias Claire Le Nestour lors d’un stage de formation continue proposé par l’ENSFEA en février 2022 à l’Ecole Supérieure du Journalisme, à Lille.

Développez les connaissances, les compétences et les qualités du XXIe siècle chez vos élèves au moyen du journal scolaire ! Madmagz est une application web qui permet de créer de façon simple et collaborative des journaux scolaires web, PDF ou papier. […] Inciter les élèves à écrire, à travailler en équipe, les initier aux TICE, au droit d’auteur… : quoi de mieux pour cela qu’un journal scolaire ? Dans l’esprit de Célestin Freinet, des milliers d’enseignants nous utilisent à cette fin. […] En souscrivant un abonnement annuel qui inclut toutes nos fonctionnalités premium, vous pourrez utiliser Madmagz dans votre établissement pour de nombreux usages au service de la pédagogie par projet.

Source : https://edu.madmagz.com/

Madmagz.com propose des solutions pour créer en ligne et de manière collaborative des magazines, dans le cadre scolaire ou professionnel, avec un panel d’offres varié, le plus souvent payante, avec une « offre éducation » assez large et une seule offre gratuite de maquette (toutes nécessitant de disposer d’un compte sur la plateforme). C’est une société française, dont les serveurs sont en France.

Sur la page « offres et tarifs », sont proposées de maquettes diverses, dont une seule est gratuite et figure dans l’offre grand public (naturellement, elle ne figure pas en haute de la page).

On peut opter pour cette maquette gratuite dite « Moderne », ou souscrire un abonnement éducation, et opter pour une maquette payante, qu’il faudra choisir en fonction du souhait rédactionnel, du projet éditorial avec les élèves.

Attention au choix de la maquette, car une fois que le travail sur ce modèle lancé, on ne pleut plus en changer !

Les modèles de maquettes gratuits sont nombreux mais strictement délimités (impossible de rajouter une photo de plus ou de la redimensionner, de modifier l’esthétique de la une, de changer le couleurs de fond de page ou d’ajouter un encadré). Mais il y a plusieurs modèles de pages sélectionnables dans chaque maquette-type.

Le principe est que chaque maquette est conçue par groupes de 4 pages, afin d’être imprimable en A3 à partir d’un fichier final au format PDT, et il importe donc de concevoir le magazine comme ayant toujours un nombre de pages qui soit un multiple de 4.

Des tutoriels pour débuter

  • Lien vers la chaîne Youtube de Madmagz EDU
  • Comment créer un magazine gratuit avec Madmagz et l’insérer ensuite dans votre portail e-sidoc CDI, par Philippe Chavernac :

Les activités avec les élèves

Par un brainstorming, en classe ou en animation, on va caler la ligne éditoriale, les rubriques que les jeunes auraient envie de lire : c’est en fait décider du style de magazine qu’on aurait envie de lire s’il existait (pour ne pas copier un magazine existant pensé par des adultes journalistes).

Avant la première conférence de rédaction, on a déjà fixé la ligne éditoriale, le nom du magazine, les sujets et leurs traitement (collecte de l’info : recherche documentaire, interviews, reportages hors de l’établissement…), ce qui va permettre d’aller rencontrer des gens, récupérer des informations de première main (pas du copier-coller), et donc développer des sujets vraiment originaux et motivants au retour du « terrain ».

Commence alors les temps de formation, les réunions de décision et d’organisation :

  • Formation à l’enregistrement, à la prise de note, (toujours : il peut y avoir perte de l’enregistrement!), points clés (nom de la personne, notamment), mise en pratique,
  • Inciter à faire beaucoup de photos en reportage, avec des humains dessus,
  • lors de la mise en page des images, faire attention à bien gérer le zoom automatique sur les photos, proposé par Madmagz.
  • Formation au tri de informations, à la mise en forme des articles,
  • Répartition des rôles au sein du groupe, qui a quel rôle ? Rédac’chef, chef de rubrique, chef d’édition (mise en page, calibrage / volume éditorial, respect des délais à chaque étape, circuit de la copie), directeur artistique (choisit la mise en page, la police et sa taille), iconographe, unier (responsable de la une), journalistes (enregistrement, prise de note, photographies, rédaction…), correcteur (par sécurité, le formateur),
  • C’est notamment au chef d’édition que va revenir la responsabilité d’organiser le circuit de la copie (celui qui met en page n’est pas celui qui a écrit l’article : regard collectif sur le travail de chacun).
  • Le formateur va aussi suivre la bonne mise en page du journal, assurer une dernière correction avant diffusion (il peut prendre le rôle de « super-rédacteur », sur madagz), il peut gérer ses collaborateurs.
  • Techniquement et pour éviter les erreurs et doublons, tout le monde travaille à partir du même lien donné à chaque séance par le rédac’chef ou le super-rédacteur (qui peut être le formateur).
  • Chaque rédacteur envoie ses pages au rédac’chef ou au super-rédacteur, après chaque session de travail, pour éviter les pertes.
  • Il est recommandé d’éditer par la commande « publier » à chaque fois, et créer ensuite une version 2 (puis 3, 4, etc.) à partir de la version 1 prise comme modèle (ou par la suite, le dernière version validée), avec un nouveau lien renvoyé aux élèves après relecture,
  • Pour chaque nouvelle session de travail sur Madmagz, il y a obligation d’ajouter une page, qu’on supprimera ensuite,
  • Veiller à avoir un nombre de pages multiple de 4.
  • Et à la fin, quand le collectif est satisfait du numéro préparé, il faut éditer en PDF. Ce PDF sera ensuite mise en ligne sur internet, et/ou imprimé.

Attention : les colonnes ne sont pas liées, et le texte copié-collé peut dépasser l’espace disponible.

La une peut être changée pour une autre faite sur Canvas, Photoshop ou autre (attention aux écrit).

Il est possible d’importer une vidéo déposée sur Youtube en ouverture publique, dans une page réalisée sous Madmagz : une photo doit être prise séparément (ou une capture d’écran) et insérée, et on fait un lien dessus vers la vidéo (idem pour un son avec Soundcloud). Mais évidemment, ces liens ne seront pas efficients en édition papier du magazine.

Bon à savoir : les serveurs en France de Madmagz, société française, conservent les versions supprimées par erreur.

Conseil pour l’entretien de terrain : couper sa feuille de prise de notes en deux colonnes est pratique : ce qui est dit et ce qui est observé.

Comme le dit Claire Le Nestour : « C’est Freinet en numérique ! »

Haut de page ↑