Arts de l’espace#Land art, architecture

Les arts de l’espace sont multiples, qu’il s’agisse des jardins, du Land art ou de l’architecture.

Les jardins étant abordés dans une autre page de ce site, on trouvera ici quelques éléments / ressources sur les autres entrées :

Land art

Proposer un atelier et une formation au Land art (ou de l’Earth art) dans le cadre de l’enseignement agricole est une bonne clé pour réenvisager le rapport à la nature, mais aussi à l’agroécologie.

De nombreux articles en rendent compte au fil des numéros de la revue Champs culturels.

Petite précision lexicale : si en France on a adopté depuis longtemps le terme Land art pour désigner tout art dans la nature, les anglo-saxons semblent avoir initialement considéré qu’il s’agissait d’oeuvres relevant d’une démarche de modification d’un terrain à grande échelle, comme ont pu le faire dès les années 1960 les Américains Robert Smithson Robert Morris, Nancy Holt, Michael Heizer avec des moyens très invasifs comme le bulldozer, lesquels parlaient plutôt d’Earth works à propos de leurs réalisations, d’où l’expression Earth art. Mais dans la diversité des modalités du Land art, se rencontrent aussi des artistes aux interventions plus légères, comme les Britanniques Hamish Fulton (artiste marcheur), Andy Goldsworthy ou Richard Long.

Une introduction au land art se comprend naturellement par une mise en pratique, mais celle-ci peut être ancrée par  la visualisation de diverses vidéos :

  • sur le travail de Andy Goldsworthy, à travers le documentaire Rivers and tides (Riedelsheimer, 2001, 1h32) – bande annonce,
  • sur le travail de Herman De Vries et Andy Goldsworthy au Refuge d’art, près de Dignes.

Parmi les artistes proches de l’enseignement agricole qui ont investi le Land art, souvenons-nous de :

Un site historique d’expérimentation artistique à visiter : le Centre d’arts et de nature de Chaumont-sur-Loire.

Pour une première approche bibliographique :

  • Gilles A. Tiberghien, Land art travelling, Fage Ed., 2018 (édition revue et augmentée).
  • Gilles A. Tiberghien, Land art, La Découverte, 2012 (édition revue et augmentée).
  • Présentation par Tiberghien (2min55) :

Concernant les liens entre Land art, paysage et aménagement paysager, consultez la page Art#Nature#Paysage de notre site.

Architecture

  • Architectures et agricultures :  les objectifs de ce site de Conseil en architecture, urbanisme et environnement (CAUE 45) sont de :
    • Mutualiser diverses contributions existantes et à venir sur la question de l’évolution de l’architecture agricole contemporaine (à partir de la fin du XIXe siècle).
    • Développer les compétences des acteurs du cadre bâti (concepteurs, constructeurs mais aussi maîtres d’ouvrage, associations et acteurs de l’agriculture) à propos de la conception architecturale des constructions agricoles par l’apport d’éléments méthodologiques, techniques et réglementaires.
    • Présenter des réalisations et des démarches exemplaires à même d’engager une dynamique de qualité sur l’architecture agricole actuelle.
    • Constituer un lieu d’échanges et de témoignages sur l’architecture agricole contemporaine et servir de réseau aux différents acteurs du cadre de vie travaillant sur cette question.
  • La Cité de l’architecture.
  • La sensibilisation du jeune public à l’architecture : étude comparative dans 6 pays européens. Préconisations pour la France. 2008/ Sylvie Couralet, Alain Grandguillot, Philippe Nys. → Télécharger le fichier pdf
  • Enfin, rappelons que pour aborder pédagogiquement les questions que soulève l’architecture, tant comme artefact, comme discipline artistique que comme intrusion ans l’espace public, ou  comme corollaire des activités agricoles, chaque département devrait être doté d’un CAUE, Conseil en architecture, urbanisme et environnement. Ressource : le portail pédagogique de la fédération nationale des CAUE.
Haut de page ↑